13 March 2014

Le littoral charentais, la grande route de migration est-atlantique

Le littoral charentais se trouve sur la grande route de migration est-atlantique. Chaque année des centaines de milliers d’oiseaux d’eau migrateurs s’y arrêtent pour passer l’hiver ou bien faire halte pendant leur longue route de migration. Pour favoriser leur accueil, 4 réserves naturelles protègent les milieux et assurent une tranquillité aux oiseaux. 
Au rythme des marées, les limicoles et autres anatidés, nous font voyager à travers ce véritable réseau d’espaces protégés et nous permettent de nous arrêter quelques instants sur les différents milieux favorables à leur accueil : vasières, prairies, marais salants et lagunes sont autant de refuges et de sources d’alimentation pour nos amis ailés. Dans les marais de l’intérieur des terres, les réserves naturelles leur offrent des reposoirs de qualité après leur période d’alimentation sur les vasières. 
Grâce aux suivis scientifiques des populations, notamment par un programme de bagage, les gestionnaires ont pu mieux comprendre le fonctionnement des oiseaux dans les pertuis charentais pendant l’hiver. A l’heure actuelle, ce réseau profite d’une part aux oiseaux, en leur proposant un large choix de milieux d’accueil, mais d’autre part aux gestionnaires des espaces protégés, qui par la coordination, améliorent la capacité d’accueil du littoral charentais pour les oiseaux migrateurs.